Assurance habitation propriétaire non occupant

Assurance habitation propriétaire non occupant

6 mars 2020 0 Par Louis

Pour faire de l’investissement locatif, plusieurs options peuvent être envisagées par le propriétaire non occupant. Vous pouvez choisir de louer un logement vide ou meublé. Le logement vide a l’avantage d’être moins contraignant. Le meublé, en revanche, est souvent plus rentable. D’ailleurs, le loyer moyen des locations meublées a fortement augmenté au cours des 12 derniers mois. + 5,2 % pour les loyers meublés, contre une hausse de 2,6 % pour les loyers des logements vides. Afin que votre activité soit rentable, il faut aussi penser à protéger votre logement avec une assurance habitation propriétaire non occupant.

Quel logement a le meilleur rendement pour le propriétaire non occupant ?

Une étude parue sur le quotidien les Échos en avril 2018 démontrait que le rendement moyen brut d’une location meublée atteignait 6 à 8 %. Les logements vides, quant à eux, auraient un rendement situé entre 4,7 % et 6,6 %.

En revanche, comme ils sont totalement équipés, les meublés ont aussi tendance à coûter plus cher en entretien. Ils nécessitent de renouveler régulièrement les biens qui s’y trouvent, et ont souvent un turnover plus conséquent. Ils demandent donc plus d’investissement de la part du propriétaire non occupant. Afin de protéger votre logement meublé ou vide, pensez à souscrire à une assurance habitation propriétaire non occupant.

Les différences de fiscalité entre un logement vide et un meublé

Les revenus perçus pour la location d’un logement vide ou d’un meublé sont tous les deux soumis au barème progressif de l’imposition sur le revenu. En revanche, les abattements ne sont pas les mêmes dans chacune de ces deux situations.

En location meublée

Si vous ne percevez pas plus de 23 000 € par an de recettes locatives, et que ces dernières sont inférieures à 50 % de vos revenus globaux, vous avez le statut de loueur en meublé non professionnel. De ce fait, vous pouvez choisir de n’être imposé que sur la moitié de vos recettes, ou d’être imposé au réel en déduisant vos charges et amortissements.

En location vide

Il ne s’agit plus du même statut de loueur et le propriétaire non occupant déclare des revenus fonciers. En optant pour le régime du micro foncier, il ne paye des impôts que sur 70 % de ses recettes locatives. En optant pour le régime réel, il peut lui aussi déduire ses charges.

Par conséquent, la fiscalité est plus intéressante pour une location meublée que pour une location vide.

Les autres différences entre ces deux types de locations

Outre les équipements du logement, le rendement et la fiscalité, il existe d’autres différences entre la location d’un meublé et celle d’un logement vide :

  • Le bail d’un meublé est d’une durée de 1 an renouvelable, contre 3 ans pour celui d’une location vide
  • Le dépôt de garantie d’un meublé équivaut à 2 mois de loyer charges non comprises. Il est d’1 mois pour un logement vide
  • Le préavis de rupture du bail à l’initiative du locataire est de 1 mois pour un meublé. Il est de 3 mois pour un logement vide.

Dans tous les cas, on qualifie de meublé un logement qui respecte les règles d’équipement définies par la loi. Si le juge considère que le logement ne répond pas aux critères d’un meublé, il peut requalifier le contrat de location, pour en faire un logement vide.

Zoom sur l’assurance habitation propriétaire non occupant

Il est impératif de protéger votre logement de sinistres. Ils peuvent être du fait de votre locataire ou d’un voisin ou tout simplement du temps s’il s’agit d’une inondation par exemple. Pour protéger votre logement ainsi que vos meubles, protégez-les avec l’assurance habitation propriétaire non occupant. L’offre NetVox assure tous types de logement jusqu’à 12 pièces et votre capital mobilier jusqu’à 150 000 €. Vous pouvez même assurer vos biens extérieurs comme votre piscine.