Greffe de cheveux : Tout savoir avant une intervention chirurgicale

Greffe de cheveux : Tout savoir avant une intervention chirurgicale

3 mars 2022 0 Par Povoski

La greffe de cheveux est une intervention chirurgicale qui consiste à recréer un double du cuir chevelu. Le choix entre la greffe de cheveux et l’implantation d’une prothèse se fera surtout en fonction des caractéristiques propres au patient : sa morphologie, son âge, sa sensibilité aux traitements chimiques…

Quand faire appel à un chirurgien ?

Votre perte de cheveux se fait de plus en plus fréquemment et vous voulez que cela repousse, cependant la chute de cheveux ne s’arrête pas. Cela peut être du à une alopécie, qui est présente chez l’homme mais aussi chez la femme, ou bien tout simplement de la calvitie (alopécie androgénétique) où, avec l’âge les cheveux perdus sont supérieur aux cheveux créés. Dans ces cas-là, une chirurgie esthétique de greffe de cheveux peut avoir lieu, agissant directement sur le follicule pileux. Suite à des cicatrices, les implants capillaires sont également possible, toujours en travaillant sur les follicules de votre tête.

La greffe de cheveux est une technique chirurgicale qui permet d’obtenir des cheveux naturels. Cette intervention se fait en même temps que la transplantation du cuir chevelu et elle peut être réalisée par le chirurgien ou le dermatologue. L’opération peut se faire à l’hôpital ou en ambulatoire.Lorsque le patient a des problèmes de santé mentale, il faut prendre en compte les considérations psychologiques du sujet et son état physique avant la transplantation (cela permet d’assurer une meilleure qualité de vie au patient après l’intervention).

Les différentes méthodes d’implantation des cheveux

Les implants capillaires sont des méthodes d’implantation de cheveux, qui permettent la régénération du follicule pileux. Il existe différentes technique de greffe :

  • La technique de transplantation (ou technique de la bandelette), qui consiste à réimplanter plusieurs unités folliculaires sur la partie dégarnie de la tête du patient, cela consiste à prélever des cheveux dans la zone donneuse(zone de prélèvement) située à l’arrière de la tête, pour les implanter dans la zone receveuse (les zones dégarnies du crâne) ;
  • La technique d’extraction global, avec l’aide d’un petit bistouri muni d’un micro greffe punch, le chirurgien spécialiste extrait les bulbes après le rasage de la nuque, qui réimplante plus serré ensuite ;

L’extraction par anesthésie locale existe, c’est-à-dire quand on injecte un produit localement (analgésique) à l’aide d’un petit bistouri. Sous anesthésie locale La suite de l’implantation. L’extraction par anesthésie locale existe, c’est-à-dire quand on injecte un produit localement (analgésique) à l’aide d’un petit bistouri. Sous anesthésie locale, c’est-à-dire l’injection dans une muqueuse d’un produit anesthésiant qui supprime très rapidement la sensation de douleur (indolore) dans la zone où il est injecté.

La suite de l’implantation

Suite à la transplantation capillaire ( ou greffe capillaire), il faut laisser faire la cicatrisation se faire à l’arrière du crâne et laisser l’unité folliculaire repousser pour avoir de nouveaux cheveux avec un résultat naturel. Suite aux opérations pour votre nouvelle chevelure, il vous faut laisser reposer l’entièreté de votre cheveu et tête. La cicatrice de votre occipitale se fera plus rapidement au repos, tout comme les points de suture selon la méthode qui a été appliquée sur votre crâne. Si vous ne respectez pas cela, il peut y avoir des effets secondaires.

Si votre sommet du crâne est une zone dégarnie et que vous avez peur de faire partie des chauves, vous savez désormais qu’il n’est pas nécessaire de faire une greffe de cheveux en Tunisie ou une greffe de cheveux en Turquie. Faites appel à la médecine esthétique, qui est dans la capacité de réaliser des greffes de cheveux, pour un résultat final définitif et plus naturel.